STREC GIL

Photographies

Photographe autodidacte depuis plusieurs années, j’écris des histoires dans des lieux abandonnés.

J’ai commencé par photographier ces lieux remplis d’histoire communément appelé urbex, au bout de deux ans je me suis rendu compte qu’il manquait quelque chose dans mes clichés, il manquait une âme.

J’aime partager ma passion, transmettre mes émotions à travers le portrait d’une femme.
Photographier le corps de la femme dans ces lieux devient alors une évidence pour moi.

Le noir et blanc à plus d’émotions, plus de profondeur et d’intensité, c’est pourquoi il me touche plus.

Dans chacun de mes clichés il y a un bout de mon âme, un fragment de mon histoire, à chacun d’interpréter la sienne.

Plusieurs expositions en cours dans des lieux de vie sur Metz