Une Photographie, Une Histoire : "Decay"

Fin de la vente flash dans :
Jours
Heures
Minutes
Secondes
"Un ultime rayon de soleil pour ce délabrement de salon dans un château abandonné en Belgique" Emmanuel Tecles

Interview d’Emmanuel Tecles



ArtPhotoLimited : Cette photographie a été prise dans un château abandonné en Belgique, racontez-nous dans quel contexte cette photo a-t-elle été prise ?

Emmanuel Tecles : Je réalise mes photos au travers de voyages-expéditions photographiques, en Belgique comme un peu partout en Europe et cela depuis presque 9 ans. Cette photo est prise au lever du jour en été, la surexposition de la lumière amène un coté surréaliste, la sècheresse de la période permettait de mouvoir facilement la poussière renforçant ce caractère mystérieux et magique...

- Comment trouvez-vous les lieux où sont prises vos photos ?

   Ces lieux sont le fruit de recherches faites sur le web et de découvertes faites sur la route au travers des milliers de km parcourus lors de mes virées. Par la suite, nous cumulons nos recherches avec un ou deux amis et nous partons pour partager la même passion. L’intérêt ensuite est que chacun fasse de sa photo l'expression de son propre univers.

- Rencontrez-vous des difficultés pour y accéder ?

  Effectivement, les ronces et autres végétations denses rendent les accès compliqués mais l'ensemble des lieux visités étant abandonné, le délabrement fait que les bâtisses sont accessibles. Bien sûr, tout en le faisant avec précaution. Cela reste une activité dangereuse qui n'est pas faite pour tout le monde.

- Combien de temps vous faut-il pour réaliser un cliché d'exploration urbaine ?

  Il me faut peu de temps entre le cadrage et les prises de vue, je dirais qu'en moins d'une minute je réalise un cliché. Toutefois, un même lieu donne beaucoup de possibilités et d'angles ce qui fait que l'on ressort avec 30 à 40 photos en moyenne.

- Comment arrivez-vous à ce rendu final ?

  L'image subit peu ou pas de traitement. Tout est fait en amont lors de la prise de vue. Le post traitement ne sert qu'à renforcer des éléments déjà présents de contrastes ou de chromites. Ici les rayons de lumière au travers de la poussière ont été réalisés lors de la prise de vue, ce n'est pas du post traitement, c'est plus une idée que j'ai et que j'utilise visant à renforcer l'univers de mes photos et de mon style.

- Dernière question qui vous concerne plus personnellement, depuis quand avez-vous su que photographe était votre métier de prédilection ?

  Je suis photographe autodidacte, j'ai commencé il y 11 ans et me suis vite passionné pour la photo d'exploration. Aujourd'hui, mes projets sont multiples et plutôt bien relayés au travers des d'expositions et de parutions magazines. Je suis allé jusqu'à réaliser des émissions pour France 3 Occitanie.

Acheter cette photographie