Une Photographie, Une Histoire : "Cité Radieuse Le Corbusier"

Cité Radieuse Le Corbusier
"La Cité radieuse, « Le Corbusier » ou plus familièrement « La Maison du fada » est une résidence édifiée entre 1947 et 1952 par l'architecte Le Corbusier à MarseilleLe site est classé, avec 16 autres œuvres architecturales de Le Corbusier, au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2016." Cécile Perrinet - lhermitte

Interview de Cécile Perrinet Lhermite



- ArtPhotoLimited : Racontez-nous dans quel contexte cette photographie a-t-elle été prise ?

Cette photographie a été prise lors d’une visite chez mon frère, au dernier étage de la Cité Radieuse. Cela fait plus de 10 ans qu’il habite à la Cité Radieuse, à Marseille. Depuis le temps, je commence à bien connaître cet immeuble de Le Corbusier où vivent presque 2000 personnes. Il faut savoir que la Maison du Fada est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est une véritable inspiration et merveille d’architecture à la fois pratique et esthétique.

- Pourquoi cette construction vous a-t-elle plus intéressée que les autres de Le Corbusier ?

Comme je le mentionnais, j’adore le côté pratique de l’immeuble : une véritable petite ville ! Il y a des commerces au troisième étage, un hôtel, un restaurant et même une école au dernier étage. Il n’y aurait presque aucune raison de sortir. Même les enfants de l’immeuble n’ont qu’à prendre l’ascenseur pour aller à l’école. La Cité Radieuse a été pensée pour satisfaire au mieux ses résidents ! Ayant grandi dans une maison d’architecte, je suis fascinée par l’architecture moderne des années 1950 d’où mon attirance pour les oeuvres de Le Corbusier. Je souhaite explorer encore davantage le monde à la recherche de ses constructions comme Chandigarh, la ville Indienne fondée par Le Corbusier. Le Corbusier est très apprécié des amateurs d’art parce que cette photographie à remporté un franc succès, il n’en reste plus beaucoup d’exemplaires !

- En ce qui concerne votre manière de travailler, quels aspects privilégiez-vous pendant la création ? Quels artistes aimez-vous particulièrement et vous inspirent ?

Peu importe où je vais, j’emporte toujours un appareil avec moi. J’aime travailler sur l’instant, tout devient matière à la création. Je ne suis pas le type de personne qui aime la mise en scène, cela fige trop le sujet et les émotions qui s’en dégagent. Je m’intéresse au travail de beaucoup d’artistes, en particulier, Peter Lindbergh que j’ai eu la chance de rencontrer en Master Class à Venezia Photo en février dernier ! J’aime l’idée que chaque photographe a sa manière propre de capturer l’instant. Deux photographes travaillant sur le même sujet peuvent vous faire ressortir des sentiments complètement différents voire parfois contradictoires. Stephen Shore, William Eggleston, Peter Hugo, Malik Sidibé, Martin Parr … voilà autant d’artistes que j’aime et qu’il me reste encore à découvrir aux Rencontres d’Arles.

- Avez-vous des projets en préparation que vous souhaiteriez nous partager ? Des domaines de la photographie que vous n’avez pas encore explorés ?

J’ai toujours des projets en préparation : des sujets, des voyages ! Mais j’ai récemment commencé à préparer une exposition sur l’Art Deco de Miami, à Paris mais je ne peux encore rien vous dire pour l’instant. Si vous avez envie d’en savoir plus, vous trouverez plus d’informations sur mon compte Instagram.

- Dernière question qui vous concerne plus personnellement, depuis quand avez-vous su que photographe était votre métier de prédilection ?

Depuis aussi loin que je m’en rappelle, j’ai toujours eu un appareil photo. Et c’est sans surprise que je suis devenue membre du « club photo » qui m’a permis d’apprendre à tirer et développer sur papier dans les bacs. J’ai continué cette voie qui s’était imposée à moi en poursuivant des études dans l’audiovisuel. Un chemin qui m’a mené jusqu’ici !

Acheter cette photographie