Une Photographie, Une Histoire : "Diego Maradona - La main de dieu"

Diego Maradona - La main de Dieu
"Le footballeur Argentin Diego Maradona réalise "La main de Dieu" lors des quarts de finale de la Coupe du Monde 1986 entre l'Argentine et l'Angleterre " L' Equipe

Photographie de Diego Maradona – la main de Dieu



Cette photographie a été prise lors des quarts de finale de la Coupe du monde de football 1986 entre l’Argentine et l’Angleterre.

ArtPhotoLimited : Un match - et un but - qui restera durablement dans les annales du football.

   Le 22 juin 1986, jour des quarts de finale de la Coupe du monde de football, on assista à un match qui restera longtemps dans les annales du football. 115 000 personnes sont présentes au stade Azteca de Mexico pour assister au match où s’affrontent l’Argentine et l’Angleterre. Le match se joue dans un contexte particulièrement tendu puisqu’il a lieu seulement quatre ans après la Guerre des Malouines ayant opposé les deux pays.  Il est 12h51 et le ballon rebondit maladroitement sur le pied de Jorge Valdano, défenseur anglais. Steve Hodge, milieu de terrain, envoie la sphère vers son gardien pour rectifier le tir. C’est alors que Maradona, l’insaisissable numéro 10, bondit et envoie le ballon au fond des filets. Trop petit pour atteindre la balle, Maradona utilise sa main pour marquer ce but emblématique. L’arbitre n’ayant pas remarqué la faute, il valide le but malgré les protestations des joueurs anglais. Cette action est suivie quelques minutes plus tard par un deuxième but de Maradona, qui permettra aux Argentins d’accéder au tour suivant, puis à la finale, pour enfin remporter leur deuxième Coupe du monde.  Les coéquipiers de Maradona eux-mêmes n’ont pas vu l’action et Maradona prétendra dans les vestiaires avoir mis le but de la tête puis déclarera aux journalistes que son but avait été inscrit par « la main de Dieu ». Ce match l’a ainsi fait accéder au statut de « demi-dieu ». Maradona, se place alors comme un « général victorieux qui offre une revanche à une Argentine humiliée sur le champ de bataille par l’Angleterre pendant la guerre des Malouines ». Ce but a d’ailleurs été consacré « meilleur but dans l’histoire de la Coupe du monde » suite à un sondage sur le site de la FIFA en 2002.

  Les maillots des joueurs n’étaient pas agréés par la fédération.

    Le maillot que portait Maradona ce jour-là est aujourd’hui considéré comme une relique. Ce t-shirt n’est pourtant pas l’original approuvé par la fédération. En effet, les maillots qui devaient être utilisés pour ce match étaient trop épais et accumulaient la transpiration. Après plusieurs plaintes des joueurs, le staff de l’équipe a eu pour mission d’en trouver d'autres plus légers afin d’améliorer le confort des joueurs. Lesdits maillots devaient impérativement être de la marque Le Coq Sportif, l’équipementier de l’Albiceleste. La veille du match, les femmes de ménage de l’hôtel où résidait l’équipe ont eu pour mission d’y coudre l’écusson de l’AFA (la fédération argentine). Le bleu est d’ailleurs trop brillant et le blanc a été remplacé par du gris, faute de pouvoir faire autrement.

Acheter cette photographie