Une Photographie, Une Histoire : "Jeune fille à la perle"

"Jeune birmane dans les montagnes entre Kalaw et le lac Inle. Myanmar, 2011" Fred Daudon

Interview Fred Daudon



ArtPhotoLimited : Cette photographie a été prise en 2011 au Myanmar, dans les montagnes entre Kalaw et le lac Inle. Êtes-vous parti dans ce pays en vacances ou en expédition photographique ?

Fred Daudon : Je suis parti au Myanmar avec des amis en janvier 2011, le pays était encore sous le régime militaire, il y avait 300 000 touristes par an à l’époque. Il s’agissait plutôt de découvrir cette culture et de faire du repérage pour de futures expéditions photographiques.

Racontez-nous dans quel contexte cette photo a-t-elle été prise ?

Nous étions partis pour deux jours de randonnée, depuis Kalaw en direction du lac Inle, qui est entouré de montagnes. Toute la région est un paradis pour photographe : le paysage est incroyable, les nuances de couleurs entre l’eau et les montagnes, la luminosité et les ethnies locales, tout est réuni pour faire de belles photos. Le mois de janvier est une saison sèche, les fermiers préparent la terre et effectuent leurs travaux de maintenance. Les hameaux sont donc très actifs et l’on rencontre beaucoup de personnes sur les chemins.

Dans quelles circonstances avez-vous rencontré cette jeune fille ?

Le soleil tapait assez fort ce jour-là et on avait décidé de faire une pause sous un arbre à la ramure prononcée. Quelques minutes plus tard, cette fille et sa grande sœur sont sorties de derrière un bosquet. Elles avaient dû entendre nos discrètes voix et leur curiosité les ont poussées à notre rencontre. C’est donc complètement par hasard que nous avons fait leur connaissance. J’ai été tout de suite surpris par leurs regards qui soutenaient les nôtres et cette lueur de fierté qui éclairait leurs visages.

Combien d'essais vous a-t-il fallut pour avoir le bon portrait de cette jeune fille ?

J’avais mon 70-200mm et j’ai essayé une dizaine de cadrages dont certains avec sa sœur. Les deux bougeaient beaucoup et nous parlaient en même temps. Les conditions de lumière étaient optimales et il me fallait une photo où l’on sente son regard que j’ai eu sur ce cadrage.

Selon vous, les photographies "Portrait" comme celle-ci, permettent-elles de dévoiler des émotions particulières que les photographies paysages ne peuvent divulguer ?

La photographie, comme tout type d’art, provoque des émotions qui sont fondamentalement les mêmes, que l’on fasse du portrait, du paysage, du nu, ou autre. Si je prends par exemple, une photographie d’une belle plage polluée par des hydrocarbures, ou le portrait d’un homme qui participe au nettoyage de la zone, le visage souillé par les hydrocarbures, c’est certainement le dégoût que l’on va ressentir. C’est la grille de lecture qui change et la facilité avec laquelle on se dit sensible à cette photo. Avec les portraits, les émotions s’expriment certainement plus facilement et directement qu’en regardant une photo de paysage.

Dernière question qui vous concerne plus personnellement, depuis quand avez-vous su que photographe était votre métier de prédilection ?

J’ai eu mon premier appareil photo à l’âge de 4-5 ans et je n’ai pas arrêté de faire de la photographie depuis. C’était ma plus grande passion et quand j’ai commencé à avoir de plus en plus de projets liés à la photographie, j’ai décidé de devenir professionnel.

Acheter cette photographie